comment devenir développeur de jeux vidéo

Depuis sa démocratisation par le grand public dans les années 70, le jeu vidéo a pris une place toujours plus grande dans le quotidien de tout un chacun. Avec ce nouveau loisir, de nombreuses professions sont apparues, telles que celle de développeur de jeux vidéo, primordiale à la naissance du jeu…

En quoi consiste le métier de développeur de jeux vidéo et quelles missions lui sont accordées ?

Aucun jeu vidéo ne peut exister sans au moins un développeur de jeux vidéo. C’est un expert en programmation qui va concevoir le jeu vidéo de façon à le rendre le plus efficace et performant possible.

Il travaille généralement au sein d’une équipe et, sous la responsabilité du chef de projet, il est en charge d’écrire les lignes de codes qui donneront naissance aux menus du jeu, aux outils, à toutes les actions et interactions qui pourront avoir lieu durant le jeu, et ce, dans le respect du cahier des charges.

Mais le développeur de jeux vidéo ne se charge pas seulement de la création du jeu, il en assure aussi le suivi : il teste régulièrement le jeu afin de repérer la moindre erreur, le moindre défaut dans les codes pour ensuite les corriger et améliorer l’expérience du joueur.

métier de développeur de jeux vidéo

Quels sont les salons à suivre pour évoluer dans cette profession ?

En France, le salon incontournable est la Paris Game Week. Constructeurs, éditeurs, accessoiristes, innovations technologiques, tout y est réuni pour les acteurs du jeu vidéo.

Actuellement, c’est le 3e salon vidéoludique international, derrière la Gamescom de Cologne et l’indétrônable Taipei Game Show. À la 4e place, mais tout aussi réputé, il faut citer le Brazil Game Show de Sao Paulo.

Quelles compétences/qualités faut-il avoir pour être développeur vidéoludique ?

Pour développer des jeux vidéos, il faut tout d’abord un esprit scientifique et de la rigueur : calculs mathématiques, algorithmes et analyses font partie de son quotidien. C’est un polyglotte de la programmation, au fait des différents langages et des différentes normes existantes.

En plus de l’informatique, il doit être aussi passionné par les jeux vidéo : il passera des jours devant ses écrans afin de parfaire ses programmes et ses lignes de codes.

Par ailleurs, un bon développeur vidéoludique doit avoir l’esprit d’équipe et un bon sens de la communication : il devra collaborer avec d’autres développeurs, son chef de projet, des graphistes et autres membres nécessaires pour que le jeu voit le jour.

Enfin, l’univers de la programmation est principalement anglophone, il est donc important de maîtriser cette langue.

Faut-il des diplômes pour créer des jeux vidéo ?

Bien qu’il soit possible, théoriquement, de créer des jeux vidéo sans aucun diplôme, cela est de plus en plus rare et les employeurs privilégient maintenant les candidats qualifiés dans les domaines informatiques.

Cela leur permet de s’assurer que leur recrue connaît les différents langages informatiques mais aussi les outils de conception existants aujourd’hui ainsi que l’univers du jeu vidéo en lui-même.

Quelles études/formations faut-il suivre pour devenir programmeur de jeux vidéo ?

Dans la plupart des cas, les développeurs possèdent un Bac+5, généralement un diplôme d’ingénieur dans l’informatique. Cependant, il est aujourd’hui possible d’intégrer une école de jeux vidéo ou encore une école du multimédia avec des formations allant du BTS (Bac+2) au Master (Bac+5).

Enfin, certains développeurs ont choisi le cursus universitaire avec une licence puis un master d’informatique, avec une spécialisation dans la programmation.

Faut-il passer des concours pour exercer ce métier ?

De façon générale, les éventuels concours à passer sont ceux pour l’admission dans les écoles précédemment citées car les places y sont souvent limitées.

Quelles écoles sont recommandées pour devenir créateur de jeux vidéo ?

Parmi les écoles françaises du jeu vidéo les plus réputées on peut nommer les suivantes :

  • Supinfogame-Rubika (Aulnoy-lez-valenciennes)
  • Isart Digital (Paris)
  • L’Ecole Nationale du Jeu et des Médias Interactifs Numériques (Angoulême).
  • L’Institut de l’Internet et du Multimédia (Paris-La Défense)
  • Les Gobelins (Paris)
  • L’Ecole Supérieure des Arts Appliqués (Paris)
  • L’Institut de Création et d’Animation Numériques (Paris)
  • Bellecour Ecole (Lyon)
  • Objectif 3D (Montpellier)
  • L’ECV Creative Schools & Community (Aix, Bordeaux, Lille, Nantes et Paris).

Quel salaire peut-on demander ?

Lors de ses débuts professionnels, un développeur peut prétendre à un salaire d’au moins 20000 euros par an.

En cours de carrière, son salaire oscille généralement autour des 30000€ annuels et, avec de l’expérience, il peut espérer atteindre les 40000€/an.

À quelles évolutions de carrière peut-on s’attendre ?

Comme précisé précédemment, s’il peut parfois exercer seul, un développeur de jeux vidéo fait plus généralement partie d’une équipe.

Il va donc généralement évoluer dans un premier temps au sein de la hiérarchie de cette équipe pour obtenir plus de responsabilités ou une spécialisation dans une technologie ou un langage précis : de programmeur « junior » il peut devenir ensuite programmeur « senior » puis, avec de l’expérience, programmeur principal.

Au-delà de cela, il est possible pour un développeur ayant prouvé ces compétences d’obtenir un poste de chef de projet ou de directeur technique. Pour découvrir plus de métiers dans l’univers des jeux vidéo, rendez-vous sur le moteur de recherche d’emploi de Jooble !

Note du service de publication : « Je remercie Jooble pour m’avoir fourni gracieusement cet article ».