Dans Remember Me, Nilin est le personnage principal charismatique

Que feriez-vous si votre mémoire avait été volée dans un jeu sur Xbox 360 ?

Avant d’évoquer brièvement le jeu Remember Me, je tiens à remercier Shifel pour m’avoir donner l’envie de l’acheter. (Ce que je ne regrette pas).

Développé par le nouveau venu sur le marché, Dontnod, et édité par Capcom, Remember Me est un RPG d’action à la troisième personne qui a déclenché des réactions et des surprises étonnantes dans toute la presse, nationale et internationale. Le jeu d’action a été développé sur Xbox 360 et PC. Une version PS3 est aussi sorti en même temps. Il y a ceux qui l’ont aimé pour son côté charmeur qui emprunte à l’univers du cyberpunk. Il y a ceux qui auraient pu en apprécier l’originalité si certains petits défauts avaient été moins gênants.

Le jeu testé sur xbox 30, par mes oins, possède un gameplay tout à fait unique même si celui-ci, je dois l’avouer est perfectible. Celui-ci donne une grande liberté de mouvement et d’exploration et utilise un système intéressant de combinaisons et de compétences liées au contrôle et à la manipulation des souvenirs d’autrui entre autres. Ce jeu testé sur Xbox 360 tire profit de l’une des prémices de toute l’histoire de la science-fiction : la perte de mémoire.

Magnifique artwork pour un jeu sur Xbox 360

Histoire du jeu

Comme énoncé plus haut, ce RPG (qui n’est pas un à 100%) ne fait pas partie des jeux vidéo de rôle pur et dur mais est plutôt ciblé action aventure à la troisième personne qui se déroule dans un Neo-Paris futuriste, en 2084.

La protagoniste, Nilin, se retrouve emprisonné à la Bastille, transformée en prison futuriste, où la mémoire des détenus est effacée jusqu’à la fin de leur peine.

L’héroïne est loin d’être une vulgaire bimbo. Elle est tout à fait charmante et risque de marquer les esprits car il est assez rare de voir des personnages typés sur le devant la scène endossant le premier rôle. Ce qui n’est pas pour me déplaire. De plus, Nilin a un caractère bien trempé (ce qui ajoute un plus à son charme).

Nous sommes loin des premiers 007 où la James Bond Girl était une simple « poupée » sans cervelle uniquement là pour épater la galerie.

Mais, trêve de bavardages et revenons au scénario.

Privée presque entièrement de ses souvenirs et uniquement en possession de son nom, la jeune fille réussit à s’échapper avant sa réinitialisation mémorielle totale, avec l’aide du mystérieux Edge.

L’homme est à la tête d’un groupe de résistance qui se bat vaillamment contre la propagation de la technologie de manipulation des souvenirs, utilisée presque partout dans la ville futuriste de Paris. Nilin sera donc impliquée dans une bataille pour retrouver son passé et renouer avec son futur. Malgré la banalité du sujet, il ne faut pas sous-estimer l’intrigue ce jeu qui en fait son point fort.

Ici, l’amnésie du personnage principal est traitée avec discernement, en gardant toujours les actions de Nilin et ses compagnons dans le spectre de la morale.

Attendez-vous à des rebondissements au fur et à mesure que Nilin retrouve sa mémoire.

Jeu d'anticipation sur Xbox 360 futuriste

Test du jeu sur Xbox 360

Vous allez donc vivre les aventures de Nilin, tout en explorant différents quartiers de Neo-Paris. Le jeu présente une structure linéaire mais il introduit également quelques nouveautés intéressantes en ce qui concerne le gameplay, comme un système de combat basé sur des combinaisons qui peuvent avoir différents objectifs: l’élimination rapide de ses adversaires, la destruction de boucliers, la récupération d’énergie vitale et ou la recharge de ses pouvoirs mémoriels.

Les combinaisons peuvent être partiellement personnalisées par le joueur grâce à l’insertion de l’ensemble de ces valeurs et en équilibrant le résultat final en fonction des besoins.

Cependant, il n’est pas possible de créer toutes les combinaisons voulues, car les séquences auxquelles il faut attribuer les gestes sont prédéterminées. Tout est question de timing.

Un gameplay perfectible

Si cela permet d’obtenir une certaine variété dans les effets pendant les combats, la réalisation répétitive des mêmes combinaisons peut se révéler lassante surtout lors de combats avec certains boss. Il s’agit du principal point perfectible.

Durant mon test, une autre inquiétude survenue après avoir essayé le jeu, est sa longévité : les 4 premiers épisodes représentant 50% du jeu, cela signifie que sa durée de vie maximale avoisine la dizaine d’heures, ce qui est bigrement court pour un titre de ce genre même si cela est devenu assez courant pour cette sorte de jeux vidéo.

Test d'un jeu sur Xbox 360 qui n'est pas un RPG à 100%

Pour terminer avec mon test sur Xbox 360, en termes d’impressions positives, il est possible de citer la conception du décor et son grand impact scénique, comme l’Arc de Triomphe entouré par les cabanes des classes sociales les plus pauvres ou le panorama des quartiers chics de Paris, toujours d’un grand effet.

L’évocation de la Bastille, à plusieurs reprises, n’est pas à négliger : un monument symbolique de l’Ancien Régime en France. Le moteur graphique est aussi le résultat d’un excellent travail soigné, avec un très bon éclairage dynamique.

le dernier plus à évoquer pour conclure cet article, repose sur l’utilisation de l’option « Aug Vision » (vision augmentée, je suppose) qui permet parfois au joueur de se sortir de situation pour ou moins délicate.

Conclusion pour un jeu sur Xbox 360

Je vous quitte donc momentanément pour vous laisser regarder la bande-annonce du jeu qui n’est pas un RPG sur Xbox 360 et je vous retrouve ci-dessous si vous souhaitez commenter cet article concernant mon coup de cœur du moment.