Hunted the demon forge

Hunted The Demon Forge fait des jeux d’action en RPG qui sortira le 3 juin 2011 en France.

Concepteur : Inxite Entertainment
Éditeur : Bethesda Softworks
Support : PC (XP, Vista, Seven), Playstation 3, Xbox 360

Hunted The Demons Forge est un jeu de rôle où l’action est prédominante.

Hunted the demon forge

Une histoire abracadabrantesque ?

Dans Hunted : the demon’s forge, vous ne contrôlez pas 1 mais 2 personnages. L’archère elfique E’Lara et le guerrier humain Caddoc forment un duo de mercenaires liés l’un à l’autre par une profonde amitié.

Leur vie simple, faite de quêtes et de nuits passées à la belle étoile, change du tout au tout quand une sorcière leur remet un artefact ancien. C’est le début d’un périple qui les mènera aux 4 coins du monde.

Certes, l’histoire est loin d’être exceptionnelle. Que cela ne vous décourage pas. Sous cet air de déjà-vu, Hunted : the demon’s forge cache de sérieux atouts.

L’histoire de ce RPG se passe donc dans un univers fantastique où règne la magie (style Dungeon & Dragons).

Gameplay

La principale originalité du RPG réside dans la possibilité de contrôler 2 personnages au lieu d’un. Le premier protagoniste s’appelle Elara, une elfe. Notre deuxième héros s’appelle Caddock. Nos 2 avatars sont complémentaires et forment une équipe de choc.

Caddock est un guerrier humain. Elara excelle dans les combats à distance tandis que son compagnon maitrise les attaques au corps – à – corps. La magie est de la partie dans les combats dans Hunted The Demons Forge.

De plus il est possible de jouer en réseau local à Hunted The Demons Forge. Vous pouvez même définir votre style de comportement :

  • explorer les lieux  de manière discrète et en tacticien
  • ou vous lancer à corps perdu dans des rixes violentes.

Je vous conseille, tout de même, de jouer, à plusieurs. L’union fait la force. Vous pourrez ainsi partager vos idées pour mieux résoudre les défis proposés.

Les points positifs du jeu

Le premier bon point de Hunted : the demon’s forge réside dans la réussite de son mode coopératif. E’Lara et Caddoc forment une excellente équipe. On prend plaisir à jouer l’un comme l’autre et l’IA gère les personnages de façon réaliste et indépendante.

Un autre point positif de Hunted : the demon’s forge est l’existence de nombreuses quêtes additionnelles.

Au cours de vos explorations, vous rencontrerez 8 têtes de pierres géantes dénommées « les anciens ». En trouvant la réponse à leurs énigmes, vous accéderez à des donjons secondaires où expérience, trésors et artefacts précieux n’attendent que vous.

Sans compter que Hunted : the demon’s forge est doté d’un éditeur de niveaux et peut être joué en ligne. Libre à vous de créer la carte parfaite et de la parcourir avec les internautes du monde entier.

Les points à améliorer

Hélas, tout n’est pas parfait… Hunted : the demon’s forge présente quelques coquilles qui entachent l’expérience de jeu.

La première bavure qui vous sautera aux yeux est le moteur graphique vieillissant. Sans être hideux, les visuels ne sont pas de toute beauté. La situation se détériore lors des combats quand les ennemis traversent les décors.

Sans être fréquents, ces bugs sont néanmoins déroutants. Pas autant que le mauvais doublage des voix françaises, mais presque. Une fois que vous aurez entendu E’Lara et Caddoc parler, vous n’aurez plus qu’un seul souhait : qu’ils se taisent.

Sur un plan général, le jeu manque de rythme et très vite, une désagréable sensation de déjà-vu s’installe. La trame principale se suit et se répète sans grands changements ni surprises. Ajoutez à cela des points de sauvegarde sans retour et vous comprendrez sans difficultés pourquoi Hunted : the demon’s forge est un bon jeu mais sans plus.

Durée de vie :

Dans Hunted The Demons Forge, jouer en réseau local améliore la côte addictif de ce RPG et ainsi prolonge la durée de ce jeu de rôle. Pour en savoir plus, je vous recommande la page suivante :

http://www.lesnumeriques.com/jeux-video/hunted-the-demon-s-forge-p11283/test.html

Bon jeu.

1 réponse

Les commentaires sont désactivés.