Torchlight 2 : Présentation et guide pour débutant

Torchlight-2

Torchlight 2 est un RPG non disponible en français. Édité par Beijing Perfect World et développé par Runic Games, il fait honneur au premier opus. Il lui ressemble, mais en mieux !

 

Review sur le RPG Torchlight 2 sorti sur PC

 

 

 

Torchlight 2 : un RPG d’action qui cumule les bons points.

Tout d’abord et avant d’attaquer ma petite série de petits guides, notez que ce hack ‘n’ slash est sorti le 20 septembre 2012. Torchlight 2 vous offre au début 4 classes de personnages. Par conséquent, vous avez un choix plus varié de builds. On y retrouve également les familiers, qui combattent à nos côtés. Leurs anciennes attributions sont : ramasser les butins, aller vers la ville à votre place pour vendre les objets…). Ils peuvent aussi vous rapporter des produits de consommation (des potions par exemple).

Ensuite, les cartes sont très complètes, grandes, avec beaucoup de détails. Les monstres sont nombreux, mais ne réapparaissent pas. Cela rend assez difficile le level-up (bien que l’on en éprouve le besoin qu’à partir du niveau 25).

De la même façon, les boss secondaires sont nombreux dans Torchlight 2. Il est toujours bon d’aller en taper un pour trouver des objets rares, et améliorer un peu ses compétences.

Les gains monétaires sont bien dosés, à aucun instant, on n’a d’argent en trop.

Enfin, une fois la campagne principale terminée, on peut lancer le jeu en carte aléatoire et éprouver encore de bons moments de plaisir avec Torchlight 2.

guide pour Torchlight 2

Quels points à revoir sur Torchlight 2

Malgré tous ces points positifs, il reste quelques petites choses qui chiffonnent. Le scénario principal est un peu léger. On s’en désintéresse bien vite pour ne garder que le plaisir de jouer. Les quêtes secondaires sont peu nombreuses.

Le jeu en ligne est un peu surfait. On est obligé de subir les lobbys des autres équipes.

Heureusement, on peut créer ses propres parties, et y inviter ses amis en leur fournissant un mot de passe.

Le jeu devient quand même assez répétitif à partir du niveau 40.

Mais pour vingt euros, on ne peut pas trop en demander non plus.

En conclusion, pour moins de vingt euros, avec Torchlight 2, on se retrouve avec un RPG d’action très sympa. Les ennemis sont variés. Les graphismes sont jolis et le ludisme original. Investir dans ce jeu représente un très bon rapport qualité-prix. On se rapproche un peu du très connu Diablo II, pour notre plus grand plaisir.

Mes petits guides à connaître pour bien commencer avec Torchlight 2

S’extirper d’une fuite ratée

Avez-vous remarqué cette fâcheuse manie qu’ont les personnages de Torchlight 2 de rater leurs fuites ? Au lieu de s’enfuir à toute vitesse, ils restent plantés là. Pire, il peuvent attaquer les adversaires.

Il existe un moyen simple de ne plus se retrouver dans cette situation pour le moins fâcheuse. Dans les paramètres de configuration, se trouve une touche appelée « move ». Souvent ignorée par les joueurs, cette commande est pourtant bien utile…

En effet, cette dernière n’est en aucun cas corrélée à une attaque. Pour le joueur, cela implique qu’en l’utilisant, le personnage ne pourra pas rentrer en conflit et sera donc tenu de prendre la poudre d’escampette. Finies les fuites qui échouent lamentablement en milieu de parcours !

Pour vous en servir, il suffit juste d’assigner la fonction « move » à une touche et d’appuyer sur cette dernière au moment opportun. À noter que pour celui qui désire traverser une zone sans engager de combats, cette fonction est du vrai pain béni.

Tirer le meilleur de la molette de la souris

Sur Torchlight 2, comme dans tous les jeux PC, le joueur dispose de deux outils pour manipuler son avatar : le clavier et la souris. Autant les options de personnalisation du clavier sont bien connues de tous, autant celles de la souris tendant à être méconnues. Et pourtant…

Afin de fluidifier le gameplay, Travis Baldree, le concepteur du jeu, a rajouté une option supplémentaire sur la souris. Ainsi, il est possible de faire correspondre la molette de souris à des sorts ou même à des objets.

En plein combat, un mouvement sur la molette et voilà votre santé qui remonte. D’humeur plus agressive ? Une fois configurée, la molette vous permettra de lancer des boules de feu d’un simple mouvement. N’est-ce pas merveilleux ?

Recycler les sorts obsolètes

En début de partie, votre personnage se voit d’office attribuer un sort. Particulièrement adapté pour les premières heures de jeu, ce dernier montrera très vite ses limites. Quelquefois, dès le second niveau, il est tout bonnement inutile.

Pourquoi donc perdre ainsi un point de compétence ?

Dans la ville, se trouve un Personnage Non Jouable (PNJ) doté d’une faculté bien utile. Il est capable de vous rendre les trois derniers points de compétence que vous avez utilisé. Ceci est valable, même si ces derniers ont été placés sans votre consentement.

Pour éviter de gâcher votre sort, dès que possible, foncez dans la citadelle. Là, rendez-vous chez ce petit bonhomme et recyclez votre point originel.

Résoudre les mystères des objets cachés

Tout au long de votre périple, vous ramasserez moult objets. Pièces d’équipement, potions, sorts… Les poches d’un aventurier n’ont rien à envier aux placards d’une boutique d’antiquité.

Malheureusement, il ne vous sera pas toujours possible d’identifier vos nouvelles acquisitions. Quelquefois, votre niveau de compétences n’est pas suffisamment élevé pour mettre un nom sur ces objets.

Cette situation vous semble-t-elle familière ? Vous serez heureux d’apprendre qu’en prenant un niveau, tous les objets non identifiés qui ont le même niveau que vous s’identifient automatiquement.

Puiser du mana ou de la vie à la source

Chaque jour, des centaines de joueurs se félicitent d’avoir assigné en deuxième set d’armes des sorts de vol de vie ou de mana. Quand la situation devient dramatique, ils n’ont plus qu’à appuyer sur un bouton pour voir leurs barres remonter et celles de leurs adversaires décroître.

Simple, efficace, comment n’y avez-vous pas pensé plus tôt ?

Ressusciter les ennemis

À force de ratisser la carte de long en large, vous avez exterminé tous les ennemis présents sur le continent. Sauf que, maintenant, vous ne seriez pas contre quelques combats.

En usant d’un stratagème ingénieux, il est possible de faire revivre les mobs de Torchlight 2. Pour cela, rendez-vous dans une partie multijoueur ou créez-en une en LAN. Dans les paramètres LAN, activez la fonction « Reroll World » avant de relancer la partie. Retournez en mode solo et battez-vous jusqu’à l’épuisement !