Atelier Totori un RPG avec date de sortie prévue

L’opus The Adventurer of Arland est un RPG qui sortira en France parmi les sortie de jeux sur PS3. Ce jeu de rôle fait partie d’une licence développée par Gust Co. Ltd. éditée par Square Enix.

Cet épisode de la série Atelier, sorti le le 30 septembre 2011, s’inscrit chronologiquement cinq ans après les aventures du précèdent épisode dans lequel le joueur incarnait le mentor féminin de héroîne de cet opus. Cette dernière se nomme Totori. Vous incarnez donc le personnage éponyme du monde merveilleux d’Arland.

Totori décide de partir à l’aventure sur les traces de sa mère dont elle m’a plus de nouvelles depuis un certain temps. Mais Totori va devoir à apprendre que l’on n’est pas aventurière de manière innée : on le devient.

Après la disparition de sa mère, une aventurière renommée, la vie de la charmante Totori n’a plus jamais été la même… Malgré l’affection de son père et de sa sœur, la jeune femme espiègle cultive un rêve secret : retrouver celle qui lui a donné la vie.

Après Meruru et Rorona, c’est au tour de Totori de se frotter aux chaudrons alchimiques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle le fait avec brio.

Après Rorona, vint Totori

Un jour, le paisible village d’Arland reçut la visite d’une femme assez étrange… Aussi envoûtante que douée avec les potions, Rorona a laissé une empreinte indélébile dans les cœurs des habitants de la petite bourgade. Mais s’il y’a une personne qu’elle a marqué à vie, c’est bien Totori…

Passionnée d’alchimiste, la jeune femme a profité de sa rencontre avec Rorona pour convaincre celle-ci de l’initier à cet art mystérieux. Ni une, ni deux, c’est à grands renforts d’explosions qu’elle fera ses premiers pas dans ce monde où l’impossible n’existe pas.

Un jour, alors qu’elle récupère des matières premières dans une forêt avec son ami Gino, Totori fait une rencontre inoubliable… Dans cette épaisse forêt, au milieu d’arbres séculaires, sa liberté est entravée par une pancarte limitant l’accès aux seuls aventuriers.

Et là, c’est la révélation… Et si elle devenait aventurière pour explorer le monde ?

Au fond d’elle, tapi dans l’ombre, se cache un autre dessein… Totori nourrit secrètement l’espoir qu’en suivant les traces de sa mère, elle parvienne à la retrouver.

Motivée comme jamais, la jeune femme décide de partir pour la cité capitale afin de décrocher une licence d’aventurier et accomplir sa destinée.

Comme dans les autres épisodes précédents, notre héroïne Totori devra accomplir sa quête avant d’arriver à un point culminant du RPG Atelier Totori.  Ce jeu de rôle se démarque de ces aînés par différents points forts. Notre héroïne devra donc améliorer ces capacités, non seulement collecter des produits pour devenir une alchimiste de renom mais aussi enfiler la tenue d’exploratrice. Totori devra aussi vaincre des ennemis pour obtenir une façon de synthétiser des objets utiles à sa progression.

 

atelier totoro switch

Un classique du genre

Le scénario n’est pas sans rappeler un mastodonte du monde des animes : hunter X hunter. Comme le jeune homme, la jolie alchimiste devra se munir d’une licence d’aventurier et poursuivra toutes les traces laissées par son parent.

Même au-niveau du gameplay, le jeu disponible sur Playstation ne révolutionne pas le genre. Dans l’atelier Totori, le joueur devra s’évertuer à remplir des quêtes dans un temps bien limité.

Collecter des matériaux, tuer des monstres, créer des artefacts uniques… Ceux qui pensent que les alchimistes se la coulent douce n’ont jamais exploré les terres d’Arland.

Sur Switch, les streamings de joueurs transpirant à grosse gouttes pour aider Totori sont légion… Sur YouTube, la beauté des graphismes n’a d’égal que l’impressionnant nombre de tutoriels dédiés à l’atelier Totori.

En même temps, il faut reconnaître que le jeu édité par Gust a su toucher son cœur de cible : les amateurs de RPG japonais.

Pour les amoureux de J-RPG

Dès sa sortie en juin 2010, le jeu s’est clairement positionné comme un j-RPG pur-sang. Visuellement, l’atelier Totori a un style shojo parfaitement assumé, avec des héroïnes plus mignonnes que matures.

Même le design des monstres n’est pas sans rappeler celui des légendaires Pokémons. C’est toujours dans la bonne humeur que les protagonistes discutent, se chamaillent et finissent par se réconcilier.

Frais, léger, l’atelier Totori n’est pas l’un de ces jeux qui vous poussent à remettre en question votre vision de l’univers. Il reprend les classiques du genre, les met au goût du jour, et le fait bien.

Malheureusement, ce positionnement ne plaît pas à tout le monde… De nombreux critiques de jeu vidéo ont reproché à l’atelier Totori son absence totale de prise de risques et surtout sa prédictibilité. Pour certains, le jeu ne se résume à rien d’autre que du fan service…

Néanmoins, écarter ce jeu à cause de ces commentaires négatifs serait passé à côté d’une belle découverte.

Ce RPG a le mérite d’offrir plus de liberté car il s’agit d’un épisode moins dirigiste que ces prédécesseurs. Ce qui aura le mérite d’en satisfaire plus d’un.

Un petit bémol est à signaler, le RPG est sous-titré dans la langue de Shakespeare, c’est – à – dire en anglais. Par contre la modélisation des personnages est sublime, surtout, les personnages féminins.

Bien que la durée de vie d’Atelier Totori est moyenne (compter une trentaine d’heures pour finir le rpg), il existe plusieurs fins alternatives. De quoi, prolonger le plaisir.

Pour avoir un test sur PS3 d’avantage étoffé sur le jeu vidéo, je vous suggère de vous rendre sur la page intitulée : Atelier Totori version Wiki

Des héroïnes au cœur pur

Le point fort de l’atelier Totori, ce sont ses personnages. On prend plaisir à suivre Totori et sa joyeuse clique aux quatre coins du continent.

Optimiste sans verser dans la niaiserie, la jeune femme réussira à convaincre des personnages colorés de la rejoindre dans sa folle aventure. Mais surtout, elle fera oublier au joueur un certain manque de nouveautés.

Si vous aimez les J-RPG et cherchez un titre qui vous fera passer de bons moments, l’atelier Totori saura vous donner pleine satisfaction. Disponible sur amazon et sur steam, le jeu a été décliné sur Playstation vita, PS3, PS4, Nintendo switch et même PC. Digne héritier de la série des ateliers, il vous offre une balade inoubliable dans le monde fantastique d’Arland…