deus ex human revolution

Deus Ex Human Revolution Date de sortie et DLC

La date de sortie de ce Deus Ex Human Revolution orienté FPS est fixée en France. Cet RPG sera disponible aussi bien sur PC (XP, Vista, Seven), Xbox 360 que sur PS3, le 26 août 2011.

Deus Ex Human Revolution est, de base, un jeu de tir à la première personne sur le thème du cyberpunk d’Eidos Montréal, le développeur de Deus Ex: The Fall and Thief.

Le jeu se déroulera dans un avenir proche où les humains augmentés seront traités comme des citoyens de seconde zone et contraints à une vie de crime. Les joueurs pourront choisir de jouer en tant que protagoniste du jeu, Adam Jensen.

Deus Ex Human Revolution sur PC xbox et PS3

Test de Deux Ex Human Revolution

Vous incarnez Adam Jensen, le héros malgré – lui de Deus Ex Human Revolution. En effet, contre son gré, notre avatar a subi des améliorations artificielles biologiques notamment au niveau des yeux et des bras.

Dans Deus Ex Human Revolution, notre personnage est un ancien agent de sécurité qui a eu la chance d’avoir une seconde vie. Ces améliorations biologiques artificielles lui permettent de voir malgré les murs entre ses yeux et lui et de pirater facilement la tête des ennemis. Le jeu se passe en 2027 et vous devez vous battre contre l’organisation, tapie dans l’ombre.

Une longue quête commence donc. Pour couronner le tout, l’employeur d’Adam s’est fait assassiner. Avant de subir ses modifications, le héros n’était qu’un modeste agent de sécurité travaillant pour Sarif, une organisation effectuant des recherches génétiques sur le corps.

Drôle de coïncidence. Nous sommes en droit de nous poser plusieurs questions. Qui a greffé des nouveaux yeux et des nouveaux membres à Adam ? Il semblerait que l’attaque menée contre Sarif serait qu’une attaque terroriste de fervents défenseurs de la nature. Mais est-ce aussi simple ?

Deus Ex Human Revolution : une préquelle ?

Pour pouvoir attirer le plus de joueurs sur Deus Ex Human Revolution, l’équipe d’Eidos Montréal a doté cet opus d’un gameplay tout aussi original qu’éclectique.

En effet, les développeurs, ne voulant pas décevoir leurs habituels fans se sont efforcés de combiner les facettes de plusieurs genres vidéo :

  • Vous pouvez avancer rapidement dans l’histoire en faisant de votre personnage, une véritable machine de combat (cet aspect du jeu est réservé à ceux qui aiment l’action par-dessus tout).
  • Vous pouvez vous frayer une voie de la manière la plus discrète possible en devenant le roi de l’infiltration et devenir un pro de l’informatique en piratant des machines.
  • Vous pouvez parfois parlementer et devenir un vrai négociateur

De cette manière, Eidos Montréal permet à chaque partie d’apporter un caractère unique. Ainsi, chaque joueur peut vraiment suivant son humeur, appréhender, Deus Ex Human Revolution avec un style personnalisé. De plus, suivant les choix effectués, l’histoire prendra telle ou telle tournure.

Deus Ex Human Revolution a beaucoup de profondeur. Il propose une large gamme de gameplay et combine des éléments d’action, de furtivité et de RPG dans un package cohérent. Le joueur peut utiliser son propre style pour se déplacer dans l’environnement comme il le souhaite.

On peut même ajouter que les graphismes n’ont pas été négligés pour autant. L’alternance entre les textures sombres et plus claires renforce le côté addictif de Deus Ex Human Revolution. Il en de même pour l’OST (musique).

Dans l’OST, il y a beaucoup d’airs musicaux qui créent une atmosphère étrange et addictive. L’OST aide le joueur à s’impliquer dans le jeu, ce qui le rend difficile à lâcher et encore plus difficile à arrêter de jouer une fois terminé.

Deus Ex Human Revolution est un jeu sur l’avenir, et en tant que tel, il contient beaucoup de technologie. L’une des parties les plus intéressantes du jeu est que certaines parties sont sombres et d’autres claires. Cela crée un côté addictif à Deus Ex Human Revolution qui permet aux joueurs de jouer pendant des heures.

Suite au succès de ce RPG sorti sur PC, Xbox 360 et PS3, Square Enix, en partenariat avec les développeurs d’Eidos MontRéal, a décidé de sortir un DLC (extension de jeu) pour ce magnifique opus.

Le chainon manquant Deus Ex Human Revolution

Le DLC de cette extension : Le Chaînon manquant.

Ce titre, sorti en août 2011, est bien pensé qu’il permet de faire la lumière sur un passage de Deus Ex Human Revolution complètement mis à part dans la trame du scénario de base du RPG.

Je n’en dis pas plus sur le scénario car il faut avoir quasiment fini la trame principale de Deus Ex Human Revolution afin d’éviter de se gâcher les effets de surprises et de rebondissements dans la narration de ce jeu de rôle.

Soucieux d’apporter une amélioration constante à leur chef d’œuvre, les concepteurs ont décidé d’améliorer le moteur graphique du jeu vidéo si bien que le joueur pourra constater non seulement des changements bénéfiques en termes de fluidité mais aussi des effets graphiques bluffants (exemple : accentuation sur les changements météorologiques, d’ombres et de lumières déjà bien rendus dans l’épisode de base).

Même si le DLC débute bien après le commencement de l’épisode du même nom, le joueur aura tout de même la sensation de repartir à zéro (contraintes du scénario oblige, mais chut… Surprise) ;) Nous y reviendrons plus loin.

Comme, il ne s’agit pas d’un épisode à part entière mais bien d’une extension pour venir compléter les dernières ellipses scénaristiques, le Chaînon Manquant permet tout de même de pouvoir jouer pendant au moins quatre à cinq heures afin de combler vos derniers désirs sur PC, PS3 ou Xbox 360.

Ce DLC n’a rien d’une resucée ennuyeuse de la série Deus ex. On apprécie de retrouver Jensen, héros, charismatique et habile chevalier trans humain, dans cette mission immersive.
Parfaitement intégrée dans cette foisonnante saga, cette extension apporte les quelques éléments de réponse qui justifient son nom, mais elle pose également nombre de nouvelles interrogations…

En immersion totale.

Sans nul doute, cet épisode s’adresse avant tout aux fans, purs et durs, qui apprécient cette possibilité de jouer sans augmentations. Un défi que relèvent allègrement les gamers les plus sagaces.

Si cette parenthèse est davantage centrée sur l’infiltration, le jeu est tout aussi intense. Retrouvailles jubilatoires avec Adam Jensen, sans augmentations mais toujours aussi implacable et déterminé. Dépouillé de son exosquelette, plus humain, il peut l’affirmer haut et fort, Jensen c’est aussi un cerveau, et qui fonctionne.

De l’astuce, il lui en faut pour accomplir cette mission truffée de coup bas et tâches complexe. Mais il n’en est pas à un complot près et se garde bien d’esquiver les ennuis. Insolite,l’utilisation d’armes non létales.

Pour autant qu’on se rassure, Jensen ne fait pas non plus dans la demi-mesure. S’il s’appuie davantage sur la réflexion, il étend toujours aussi efficacement méchants irascibles et gardes énervés. Ceux-ci semblent d’ailleurs bénéficier d’une étrange et très crispante capacité de récupération.

Les environnements sont tout aussi énigmatiques, il faut même prendre en compte l’acoustique. Les pièges sont légion, tout comme les gardes, particulièrement retors. L’ennui n’a pas sa place dans cet épisode.

Un peu plus subtil, le joueur furtif surprend d’intéressantes conversations. Les courriels apportent également des informations utiles.

Bande musicale :

La bande musicale, enrichie de thèmes inédits, est toujours aussi soignée. Pour autant, elle n’est pas omniprésente et contribue à entretenir l’atmosphère. De l’avis de nombreux utilisateurs, les multiples déplacements sont répétitifs. Ils sont cependant nécessaires pour explorer les embranchements multiples.

Restent toujours les recoins, raccourcis et les situations à géométrie variable pour profiter au mieux de l’aventure.

Conclusion :

Cette mission ne devrait pas altérer la motivation du joueur, mais, tout au contraire, aiguiser ses attentes des prochains déroulements. Elle permet de se replonger dans l’univers de Deus ex. Les connaisseurs apprécient au passage l’évolution graphique même s’ils se focalisent sur la mission.
Certains trouvent cet add-on trop court et regrettent que les possibilités n’aient pas été davantage poussées. Pour autant, l’atmosphère, les révélations, interrogations, et la subtilité du gameplay sont autant d’éléments qui font que cette extension n’est pas qu’une pastille anecdotique.

Cette mission aux difficultés jubilatoires, procure tout de même d’excellents moments de jeu. La recette qui a fait le succès de la saga est suivie avec application.

Pour ceux qui ne connaissent le bonheur d’avoir joué au RPG, plus d’actualités en se rendant sur ce lien :

https://www.journaldugeek.com/2012/12/21/video-fanfilm-deus-ex/

Bon jeu.

 

3 réponses

Les commentaires sont désactivés.