Découvrons ensemble le test de Blood Knights un jeu vidéo qui mérite d'être connu même si les média en parle peu

Blood Knights : une sortie utopique en dépit d’un gameplay en vidéo

Tout au long de cet article, l’Action-RPG Blood Knights  vous sera présenté. Le jeu devait sortir le 9 Avril 2013.

Ce test vous plonge dans un monde d’héroïc-fantasy en proie à un conflit qui voue l’univers à sa perte. En effet, 2 races s’affrontent sans merci : les humains et les vampires.

Vous incarnez ici un chasseur de vampires du nom de Jeremy qui est forcé de faire équipe, malgré lui, avec il faut le dire, une très jolie vampire, du nom d’Alysa.

Cette alliance contre nature me rappelle celle entre l’incarnation du seigneur des ténèbres et le héros coureur de dimensions (Riftrunner) de Beyond Divinity tiré de la saga Divine Divity, tiré d’un série de jeux en RPG à télécharger sur PC en 2014.

Blood Knights est développé par DTP Entainment AG qui est un très bon éditeur. Vous pouvez acheter trois versions différentes du jeu : une sortie sur PS3, une sur Xbox 360 et une autre pour un achat de  jeux sur PC en ligne sur site.

Aucun test vidéo pour présenter le gameplay, à ma connaissance, n’est pour le moment proposé par les sites (et/ou magasines) de jeux vidéo (même le grand RPGFRANCE n’a pas pris la peine de décrire ce jeu qu’en trois ou quatre lignes !) qui, je pense, ont fait une erreur en délaissant ce jeu.

En effet, comme ce RPG est un hack and slash me rappelant par un certain côté la saga Diablo.

Par conséquent, aucune review sur ce jeu, ce qui est dommage car aucun joueur lambda ne peut se baser sur personne pour se décider sur son achat ou non de ce jeu.

Après la présentation générale de Blood Knights, passons ensuite en revue le jeu lui-même.

Un paragraphe complet est consacré au gameplay de Blood Knights un RPG allemand

Les graphismes : un effort de la part des développeurs

Le premier point fort que l’on pourrait annoncer est les graphismes, pour le moins assez bluffant.

On a de plus de très beaux panoramas comme par exemple un village dans la brume épaisse, une cathédrale (ou une grande église) ou encore une entrée de donjon où on peut voir des inscriptions de ce qui semble être une langue ancienne maintenant oubliée.

Le gameplay de Blood Knights

Le gameplay, quant à lui, permet de rentrer dans l’histoire dès le démarrage du jeu. Notre personnage Jeremy est très maniable et permet de s’accoutumer au jeu assez rapidement. En effet, dès le lancement du jeu, le joueur est accueilli par une cinématique qui lui raconte les événements s’étant déroulés un peu avant le début.

Les développeurs ont eu l’idée de proposer 2 principales façons de jouer : vous pouvez incarner en solo, notre fameux chasseur de Vampires ou bien alterner entre Jeremy et Alysa.

Comme tout jeu de rôle qui se respecte, un système de compétences permet de peaufiner le nombres d’attaques à son actif. Et à l’instar de Titan Quest, des trésors jalonneront votre épique épopée.

Céderez vous aux charmes d'Alysa dans Blood Knights sur PC Xbox 360 et PS3 ?

De plus, il n’est pas rare, que certains énigmes permettront de relever l’ambiance afin de permettre à ce hack and slash de se distinguer.

Cependant, je pense que ce Blood Knights aura du mal à se tailler une part du gâteau face aux différents Goliath du marché vidéoludique qui n’hésitent pas à nous inonder d’informations à grands coups de communications marketing.

 Conclusion sur le test

Il est dommage que ce jeu de rôle n’est pas beaucoup d’écho dans la presse et sur Internet (du moins pas autant que les grosses productions) car ce RPG est construit sur de bonnes bases notamment scénaristiques.

C’est pourquoi, je termine cet article sur Blood Knights : rpgfrance.com/jeu-326-1-blood-knights , pour ne pas déroger à la règle, en vous sélectionnant une vidéo de gameplay.